Présentation

Créé en 2004, le Festival Photo La Gacilly offre à chacun de ses désormais 310 000 visiteurs annuels une expérience immersive et déambulatoire au coeur d’une trentaine de galeries à ciel ouvert et en grand format, présentant le meilleur de la création photo contemporaine dans un souci permanent de grande exigence artistique.

Les toiles avoisinant parfois 70 mètres carré habillent ainsi les rues, les jardins et les venelles de La Gacilly, métamorphosé en « village dans les images », dont le magnifique patrimoine bâti offre un écrin parfait aux plus de 1000 images exposées autant qu’il est valorisé par les oeuvres des 23 photographes présentés.

L’espace public devient un espace scénique, partagé et accessible à tous, gratuitement. Le Festival peut ainsi se prévaloir d’être suivi par un public de fidèle connaisseurs autant que par un public de complets néophytes. Il bénéficie auprès de ses publics variés d’un capital sympathie fort et constant.

Un festival engagé sur les grands enjeux de société…

Une galerie d’art à ciel ouvert

Chaque année, le Festival développe plus particulièrement 2 thématiques : l’une géographique, qui propose des focus sur la création contemporaine propre à un pays ou un continent (2017 : l’Afrique sub-saharienne, 2016 : le Japon, 2015 : l’Italie…), et l’autre, environnementale, qui zoome sur une problématique liée à la protection de l’environnement (2017 : la relation Homme – Animal, 2016 : les océans, 2015 : nourrir la planète…).

En abordant les grands sujets de société dans une approche artistique et esthétique, le Festival Photo La Gacilly fait écho aux préoccupations de chacun. En prise avec son époque, il interpelle, dénonce, surprend, rassure et est aussi source d’espoir. Le message est lancé : pour vivre en harmonie avec lui-même et avec la nature, l’Homme doit entretenir une relation durable avec la Terre. Face à des modes de production socialement et écologiquement destructeurs, le Festival promeut un vivre-ensemble harmonieux et une ouverture à l’autre apaisée, un mode de vie épanouissant et un modèle économique vertueux.

Un concept unique et novateur : une galerie d’art à ciel ouvert

Fort de son excellence artistique et de son ancrage territorial, le Festival offre à chaque visiteur une expérience immersive et déambulatoire au cœur d’une trentaine de galeries à ciel ouvert et en grand format, certaines toiles avoisinant les 70 mètres carré.

Elles habillent ainsi les rues, les jardins et les venelles de La Gacilly, métamorphosé en « village dans les images », dont le magnique patrimoine bâti offre un écrin parfait autant qu’il est valorisé par ces créations contemporaines.

L’ espace public devient un espace scénique, partagé et accessible à tous gratuitement. Le Festival peut ainsi se prévaloir d’être suivi par un public fidèle de ns connaisseurs autant que par un public de complet néophytes habituellement absents des musées, galeries et autres espaces d’exposition. Il y bénéficie d’un capital sympathie fort et commun.

UN FESTIVAL ENGAGÉ SUR LES GRANDS ENJEUX DE SOCIÉTÉ

Chaque année, une double thématique est développée, alliant un focus sur la création contemporaine propre à un pays ou un continent (2019 : les Pays de l’Est, 2017 : l’Afrique, 2016 : le Japon…), avec une problématique sociétale et environnementale (2018 : la Terre en questions, 2017 : la relation Homme / Animal, 2016 : les océans…).

En abordant ces grands thèmes dans une approche artistique et esthétique, le festival fait écho aux préoccupations de chacun.

UNE PROGRAMMATION ARTISTIQUE D’EXCELLENCE

Ansel Adams, Raymond Depardon, Sarah Moon, Jacques-Henri Lartigue, Yann Arthus-Bertrand, Elliott Erwitt, Robert Doisneau, Sebastião Salgado, Steve McCurry, Seydou Keïta… Depuis 2004, près de 330 photographes parmi les plus prestigieux ont été exposés. Le festival Photo La Gacilly met à l’honneur une photographie éthique et humaniste croisant les regards de photographes issus de l’art et du photojournalisme qui interrogent notre rapport au monde et à notre environnement.

UN VECTEUR DE COHÉSION ET DE DÉVELOPPEMENT

A l’échelle de la Bretagne, au niveau national et international, le Festival Photo La Gacilly est reconnu comme un événement culturel structurant qui contribue au développement et au rayonnement du territoire et de la Bretagne.

Porté par une association qui fédère des partenaires publics et privés fidèles et sincèrement impliqués sur des valeurs communes, le festival en tant qu’événement de cohésion territoriale, de sens et d’attractivité participe à un modèle vertueux de développement.

Un travail de médiation auprès des scolaires

Depuis 5 ans, le Festival propose, en partenariat avec l’Education nationale, un programme de médiation auprès de 16 collèges en Morbihan. Plus de 350 élèves et leurs enseignants bénéficient ainsi d’un accompagnement durant toute l’année par un photographe professionnel pour effectuer un travail de recherche, de réflexion et de production photographique autour de la thématique de l’année qui interroge, en écho à la programmation du Festival, la diversité des langages et des formes sur des créations photo-journalistiques autant qu’artistiques.

Le fruit de cette passionnante aventure est présentée dans la programmation in du Festival dont il fait partie intégrante,

et donne lieu à un vernissage dédié à la mi-juin.

UN FESTIVAL INTERNATIONAL

Le festival est présent depuis 2018 sur la scène européenne avec la création d’une deuxième manifestation fondée sur le même concept à Baden, en Autriche. Ce festival propose la programmation l’année suivante de sa présentation en France à La Gacilly portant à 500 000 visiteurs chacune des éditions.

FESTIVAL PHOTO LA GACILLY – BADEN

Après s’être élargi sur le territoire en 2017 en exposant dans les communes nouvellement fusionnées que sont Glénac et La Chapelle-Gaceline, le Festival Photo La Gacilly s’internationalise depuis 2018 et s’exporte à Baden, ville située à 30 kilomètres au sud de Vienne, en Autriche. Cité impériale et thermale nichée dans un écrin de nature préservé, Baden cultive comme La Gacilly une vision durable du développement et un commun amour de l’Art.

Les photographes exposés en 2017 pour l’édition consacrée à l’Afrique à La Gacilly ont vu leurs photographies exposées pour la 1ère édition du Festival Photo La Gacilly-Baden qui a accueilli près de 200 000 visiteurs l’été dernier.Alors que la 16e édition du Festival dévoilera sa programmation consacrée notamment à la photographie des Pays de l’Est, le 1er juin prochain en Bretagne, le Festival Photo La Gacilly-Baden inaugurera sa 2e édition et présentera l’intégralité de la programmation 2018 La Terre en questions.

Festival Photo La Gacilly-Baden

1er juin > 30 septembre
2e édition

Lois Lammerhuber, Directeur du Festival Photo La Gacilly-Baden
Florence Drouhet, Directrice artistique du Festival Photo La Gacilly-Baden

Un producteur d’archives contemporaines...

Soutien fort et concret à la création photographique contemporaine, la Festival Photo La Gacilly est producteur de contenus. En 14 ans, il a en effet financé 15 commandes photographiques signées par des photographes confirmés, qui viennent documenter la vie locale, notamment à l’échelle morbihannaise.

L’édition périodique du catalogue de chaque édition s’inscrit dans cette même volonté de donner de la visibilité aux auteurs, et de faire trace pour les générations futures.

Nouveauté 2017 : le catalogue imprimé est doublé d’une version numérique augmentée, qui marque la volonté du festival de rester au fait des nouvelles technologies et des nouveaux modes de diffusion qu’elles incarnent relativement à la création photographique.

 

Une association Loi 1901

Depuis l’origine, le Festival Photo La Gacilly est portée par une association qui emploie 2 salariés permanents à

temps plein, et génère deux emplois directs et des dizaines d’emplois indirects durant la période estivale. Acteur culturel, mais aussi social et économique important, l’association du festival assure un véritable rôle d’animation et de dynamisation du territoire.

Pour mener à bien ces missions, et parce qu’un festival gratuit a besoin d’amis, le Festival a lancé cette année une levée de dons, développée sur place durant le Festival, et sur plateforme digitale accessible depuis son site internet. Les dons effectués depuis cette plate-forme  donnent droit à une défiscalisation (100 € = 40 €) et permettent de renforcer ses ressources propres sur un budget global de 800 000 €.

L’association et le Festival fêteront leurs 16 ans en 2019. Rendez-vous donc le 1er juin pour son week-end inaugural.

Les chiffres clés

L'Équipe

Nos Partenaires