Gwenaël Salioux - Vit et travaille en Bretagne

D’éducateur spécialisé à photographe, le parcours de Gwenaël Saliou peut surprendre, mais il suit le même intérêt : l’humain. Pour la presse ou en entreprise, sur terre ou en mer, ses portraits et ses reportages résultent de l'échange. Si on reconnaît son regard curieux, il s’applique d’abord à mettre en avant la singularité de ce qu'il photographie.

Collège Simone Veil, Elven

Qu'est-ce que « s'engager » pour nous, citoyens du monde âgés de 12 et 13 ans ?
C'est avant tout s'interroger sur le monde de nos rêves et finalement prendre
conscience que tous les éléments qui le composent sont à portée de nos mains.
Nous n'y faisons plus attention parce nous y sommes habitués, parce que nous les
possédons en grand nombre, parce que nous ne voulons pas sortir de notre zone de
confort.
Pour nous, s'engager c'est alors, et avant tout, considérer ces trésors du quotidien, les
estimer et oser les mettre en lumière. Estimer notre terre et ce qu'elle nous offre,
prendre soin de ce qui nous entoure, échanger un regard bienveillant avec ceux que
l'on côtoie, que l'on croise, quels qu'ils soient, donner de l'importance à nos rêves, à
nos émotions, aux arts, aux mots que l'on prononce.
S'engager c'est sourire, saluer, cajoler et remercier.

Collège Saint Joseph, Questembert

Nous, notre engagement, c’est un cri.

Un cri contre nos pratiques de surconsommation qui nous amènent au gaspillage. Un cri contre ces produits polluants, ces emballages et ces produits à usage unique que nous utilisons en toute insouciance, que l’on jette sans penser au désastre qui se prépare… plus jamais d’eau gaspillée plus jamais de lingettes à usage unique plus jamais de gobelets, de bouteilles en plastique plus jamais de sacs plastiques plus jamais de canettes plus jamais de dosettes plus jamais de mégots dans la nature plus jamais d’isolants polluants plus jamais de jeux à gratter plus jamais de cotons-tiges

Alors engageons nous et décidons aujourd’hui le monde de demain.

Collège Max Jacob, Josselin

Nous sommes les élèves de 4ème A du collège Max Jacob de Josselin.

Il y a quelques années le collège s’est engagé à respecter une loi, celle d’intégrer une personne handicapée dans son personnel.

C’est ainsi qu’Arnaud, trisomique, est arrivé dans l’équipe de restauration.

Une réelle complicité s’est créée avec les membres de l’équipe et chacun s’est engagé d’une manière naturelle à l’entourer et l’aider au mieux dans les tâches qui lui sont confiées.

Arnaud est un membre du personnel au même titre que les autres et au fil des années, sa présence au self est devenue évidente. Les élèves se sont attachés à lui et ne lui manquent jamais de respect.

Il contribue avec ses collègues à faire de ce temps du repas un moment convivial et agréable.

Arnaud participe ainsi à son niveau, à faire du collège un espace où le vivre ensemble et l’acceptation des différences sont au centre des préoccupations de tous !

Par ce reportage photo nous avons voulu vous montrer cet engagement.