Présentation

France - Née en 1993
Les noirceurs du fleuve rouge

Coline Jourdan est photographe plasticienne. Engagée pour la défense de l’environnement, elle en questionne les codes de représentation dans la photographie, s’intéressant particulièrement à la toxicité, sa présence dans notre environnement et ses impacts souvent imperceptibles. Les noirceurs du fleuve rouge est un projet qui débute dans le bassin du Rio Tinto, en Espagne. Le fleuve, pollué par l’activité minière de la région, devient acide et se teinte progressivement de rouge. Pour témoigner de ce désastre écologique, la photographe redouble le processus de révélation photographique par l’ajout d’eau du fleuve lors du développement de la pellicule. Il en résulte une interaction chimique qui altère l’image initiale de ce paysage : des images noircies dans lesquelles tentent de survivre des fragments de nature.

En collaboration avec Fisheye Magazine.
Exposition produite grâce au soutien et à l'expertise des laboratoires Agelia.
Coline Jourdan_FestivalPhotoLaGacilly2020_RioTinto_BD
Coline Jourdan_FestivalPhotoLaGacilly2020_RioTinto_BD

Exposition

Coline Jourdan_FestivalPhotoLaGacilly2020_RioTinto_BD
Climat et photographie, l'engagement d’une époque - Concours fisheye 2020 France - Née en 1993

Coline Jourdan est photographe plasticienne. Engagée pour la défense de l’environnement, elle en questionne les codes de représentation dans la photographie, s’intéressant particulièrement à la toxicité, sa présence dans notre environnement et ses impacts souvent imperceptibles. Les noirceurs du fleuve rouge est un projet qui débute dans le bassin du Rio Tinto, en Espagne. Le fleuve, pollué par l’activité minière de la région, devient acide et se teinte progressivement de rouge. Pour témoigner de ce désastre écologique, la photographe redouble le processus de révélation photographique par l’ajout d’eau du fleuve lors du développement de la pellicule. Il en résulte une interaction chimique qui altère l’image initiale de ce paysage : des images noircies dans lesquelles tentent de survivre des fragments de nature.

En collaboration avec Fisheye Magazine.
Exposition produite grâce au soutien et à l'expertise des laboratoires Agelia.