Présentation

C’est à Cannes en 2002 qu’il réalise son reportage en noir et blanc sur Sharon Stone alors membre du jury et reçoit la même année un « World Press Award », catégorie Arts et Culture. Il deviendra un habitué de ce Festival du Film, dont il publiera un livre sur les coulisses. Il publie ses images dans de nombreux pays et collabore avec de nombreux magazines dont Vogue, Harper’s Bazaar, le groupe Le Figaro, ELLE, Paris Match, Studio Ciné Live, Sunday Times, Glamour, Vanity Fair…

« Regarder, ne pas réfléchir, laisser la vie poursuivre son chemin et notre coeur nous diriger ... ». En prononçant ces mots, Emanuele Scorcelletti, reconnu mondialement pour ses images de stars, a voulu s’octroyer une pause, loin du strass et des stars iconiques. Cet Italien, né en 1964 dans le Grand-Duché du Luxembourg, a tou- jours habité Paris et n’a que très peu connu son pays d’origine. Quand son père, originaire de la région des Marches, disparait il y a quelques années, ses racines le rattrapent. Comme un retour aux sources, il repart sur les traces de celui qu’il voyait si peu, entre deux voyages, entre deux avions, entre deux reportages: il se prend à aimer cette terre austère d’où vient l’un de ses modèles photographiques, le grand Giacomelli. Comme lui, il traverse villages et champs, cherche les regards des paysans, immortalise des scènes de vie d’un autre temps. Ces images inédites seront présentées pour la première fois au public lors du Festival de La Gacilly.
arton501.jpg
France