Présentation

France
arton317.png
Ansel Adams, disparu en 1984, fut une personnalité
visionnaire de la photographie de nature et de la
protection des espaces sauvages. Considéré comme un
héros national pour la sauvegarde de l’environnement,
en particulier du Parc National Yosemite, et une figure
emblématique pour son hymne à l’Ouest Américain, son
engagement, à travers ses clichés noir et blanc iconiques,
a joué un rôle primordial dans la préservation des grands
parcs nationaux.
Certes, Adams fut souvent critiqué pour sa non
représentation de l’espèce humaine dans ses photographies
et pour sa vision idéaliste d’un monde naturel aujourd’hui
disparu. Reste que, grâce à lui, ces espaces originels ont
été protégés jusqu’ici.
En 1968, il reçut le Conservation Service Award, l’une
des plus hautes distinctions civiles la plus élevée en
reconnaissance de ses qualités de photographe, artiste,
interprète et défenseur de l’environnement.
Puis, en 1980, Adams reçut la Médaille Présidentielle de
la Liberté, en récompense de « son engagement pour la
protection des espaces sauvages et touristiques du pays,
à la fois par ses photographies et sur le terrain. »
Pourquoi Ansel Adams est-il plus vénéré aux Etats-Unis
que tout autre artiste ou écologiste ne l’a jamais été ?
William Turnage explique : « Plus que tout autre
Américain influent de son époque, Adams était convaincu
de la possibilité et probabilité pour l’humanité de vivre en
harmonie et en équilibre avec son environnement. »
Nos remerciements tout particuliers à Jim Brandenburg
et Fanchon Lavigne (www.photoby.fr) qui nous prêtent les
tirages de cette exposition.