Présentation

Iran • Née en 1980

Fragments de mémoire


Gohar Dashti est née en Iran près de la frontière avec l’Irak, l’année où débutait une guerre entre les deux pays qui, jusqu’en 1988, allait déchirer la vie de milliers de familles. Dont celle de Dashti. « Ce conflit a eu une forte influence symbolique sur la vie affective de ma génération », explique la photographe et réalisatrice. Dans sa série Today’s Life and War, elle capture des moments illustrant une dualité : celle de la vie qui continue malgré les ravages de la guerre. « Dans un champ de bataille fictif, je montre un couple dans son quotidien : il représente le pouvoir de la persévérance, de la détermination et de la survie. »

Cette série photographique, qui date de 2008, a fait connaître Gohar Dashti de manière internationale et a été présentée dans de nombreux musées en Europe et aux États-Unis. Depuis ce travail intemporel qui conserve, 15 ans plus tard, une force évocatrice intacte, sa démarche a évolué, son style aussi, à la fois plasticien et documentaire, avec un regard sans cesse renouvelé. Preuve en est : les autres travaux présentés également à La Gacilly comme autant de témoignages sur notre relation avec notre environnement. Elle explique : « Les gens sont
éphémères mais la nature est constante : elle sera là longtemps après que nous soyons tous partis. »

Des oeuvres intelligentes et subtiles, qui utilisent la géographie comme un outil narratif à part pour raconter les relations entre les hommes et le monde qu’ils habitent. En exclusivité, nous exposons son dernier travail, Near and Far, achevé en 2022, kaléidoscope photographique inspiré de l’architecture, des paysages et des arts islamiques.

 

JARDIN DES MARAIS

Gohar Dashti / Festival Photo La Gacilly 2022

Exposition

Visions d'Orient
Fragments de mémoires

Gohar Dashti est née en Iran près de la frontière avec l’Irak, l’année où débutait une guerre entre les deux pays qui, jusqu’en 1988, allait déchirer la vie de milliers de familles. Dont celle de Dashti. « Ce conflit a eu une forte influence symbolique sur la vie affective de ma génération », explique la photographe et réalisatrice. Dans sa série Today’s Life and War, elle capture des moments illustrant une dualité : celle de la vie qui continue malgré les ravages de la guerre. « Dans un champ de bataille fictif, je montre un couple dans son quotidien : il représente le pouvoir de la persévérance, de la détermination et de la survie. »

Cette série photographique, qui date de 2008, a fait connaître Gohar Dashti de manière internationale et a été présentée dans de nombreux musées en Europe et aux États-Unis. Depuis ce travail intemporel qui conserve, 15 ans plus tard, une force évocatrice intacte, sa démarche a évolué, son style aussi, à la fois plasticien et documentaire, avec un regard sans cesse renouvelé. Preuve en est : les autres travaux présentés également à La Gacilly comme autant de témoignages sur notre relation avec notre environnement. Elle explique : « Les gens sont éphémères mais la nature est constante : elle sera là longtemps après que nous soyons tous partis. »

Des oeuvres intelligentes et subtiles, qui utilisent la géographie comme un outil narratif à part pour raconter les relations entre les hommes et le monde qu’ils habitent. En exclusivité, nous exposons son dernier travail, Near and Far, achevé en 2022, kaléidoscope photographique inspiré de l’architecture, des paysages et des arts islamiques.

JARDIN DES MARAIS