Présentation

Présentation générale

Des dizaines de milliers d’enfants dans le Morbihan effectuent presque tous les jours un trajet à la fois habituel et singulier : celui qui les mène à l’école.
Certains parcourent des kilomètres à pied, en bus, en voiture, ou en bateau ; d’autres traversent des forêts, des campagnes, des paysages urbains ou des cités.
Ce chemin est le premier espace de liberté entre la famille et l’école. Il est le terrain de jeu pour nouer des amitiés et découvrir comment vivent les autres.
Le projet « Le chemin des écoliers » se veut une enquête photographique inédite sur les trajets empruntés par les collégiens de notre département. Chaque reportage est un témoignage sur les conditions d’accès à l’éducation, sur les espaces du Morbihan, sur les milieux familiaux qui les composent, et sur la perception du monde contemporain vécu par les enfants.

L’exposition

La vocation de cette exposition est de montrer à travers 8 ou 9 histoires d’enfants dans le Morbihan, que le trajet pour se rendre au collège est un formidable révélateur du droit à l’éducation pour tous, et un condensé de la diversité sociale et spatiale d’un département entre mer et terre.
Chaque reportage sera représenté dans l’exposition par le choix de 5 à 7 photos : l’enfant dans son contexte familial, puis en chemin pour arriver à l’école, seul ou accompagné, enfin son arrivée au collège. Un message positif dans lequel chacun d’entre nous pourra s’identifier, et se remémorer le trajet qu’il empruntait chaque matin quand il avait 12 ou 13 ans. Avec des images exposées traduisant la motivation ou l’enthousiasme des enfants, les efforts pour aller à l’école, mais aussi des moments de camaraderie, de liberté et d’apprentissage de la vie sociale, en découvrant tous
les univers du Morbihan, son littoral, ses îles, ses villes, ses villages, ses campagnes, et la multiplicité de ses composantes sociales.

Nous suivons ainsi un collégien de la petite île d’Hoédic. Chaque matin, ils sont neuf garçons et filles à prendre la mer pour rejoindre le collège des Iles-du-Ponant à Houat. Sauf en cas d’avis de tempête.
Pour ce travail, nous avons sollicité le regard de la photographe Stéphanie Tétu, qui connait bien le monde de l’adolescence et dont l’oeuvre photographique, empreinte d’humanité, mêle un regard à la fois plasticien et documentaire.
arton193.jpg
France