Présentation

Brésil - Née en 1988
Mulheres

Récompensée par un prix au World Press Photo de 2019, la jeune photographe brésilienne Luisa Dörr s’illustre depuis plusieurs années déjà par sa grande maîtrise du portrait et des couleurs. Composée principalement de deux séries différentes, cette exposition explore d’abord l’univers des Flying Cholitas, ces femmes boliviennes qui s’emparent des codes du monde très masculin de la lutte pour promouvoir l’émancipation des femmes dans leur communauté. La photographe nous emmène aussi en Espagne, avec sa série Falleras, pendant les Fallas de Valence, où des femmes préparent leurs robes et costumes toute l’année pour déambuler dans les rues jalonnées de sculptures géantes en papier mâché. Deux histoires où les traditions se heurtent, ou épousent la modernité. Luisa Dörr appartient à cette jeune génération de photographes qui revendiquent la présence des femmes sur le devant de la scène, multipliant les portraits de ses contemporaines, explorant les bas-fonds des favellas comme le mode de vie de la grande bourgeoisie, donnant à chaque fois à ses sujets la dignité de leur condition.
Luisa Dörr_FestivalPhotoLaGacilly2020
Luisa Dörr_FestivalPhotoLaGacilly2020

Exposition

Luisa Dörr_FestivalPhotoLaGacilly2020
Viva Latina ! Brésil - Née en 1988

Récompensée par un prix au World Press Photo de 2019, la jeune photographe brésilienne Luisa Dörr s’illustre depuis plusieurs années déjà par sa grande maîtrise du portrait et des couleurs. Composée principalement de deux séries différentes, cette exposition explore d’abord l’univers des Flying Cholitas, ces femmes boliviennes qui s’emparent des codes du monde très masculin de la lutte pour promouvoir l’émancipation des femmes dans leur communauté. La photographe nous emmène aussi en Espagne, avec sa série Falleras, pendant les Fallas de Valence, où des femmes préparent leurs robes et costumes toute l’année pour déambuler dans les rues jalonnées de sculptures géantes en papier mâché. Deux histoires où les traditions se heurtent, ou épousent la modernité. Luisa Dörr appartient à cette jeune génération de photographes qui revendiquent la présence des femmes sur le devant de la scène, multipliant les portraits de ses contemporaines, explorant les bas-fonds des favellas comme le mode de vie de la grande bourgeoisie, donnant à chaque fois à ses sujets la dignité de leur condition.