Présentation

France
arton497.jpg
«Je considère la photographie comme ̋une expérience de vie ̋. Rien ne semblait prédestiner cet enfant pauvre, qui est si peu allé à l’école, à devenir l’un des plus importants photographes italiens contemporains.»
Né en août 1925 à Senigallia, dans la région des Marches, ce village restera le point central de son existence qu’il ne quittera jamais et dont toute son œuvre est imprégnée.
Souhaitant volontairement ignorer la technique photographique, cherchant son inspiration dans la poésie, ce «marginal» de la profession se considérait plutôt comme un peintre de l’abstraction, laissant des images noir et blanc hypercontras- tées, des portraits blanchis par l’utilisation du flash, des paysages creusés par les sillons des labours. Entre révolte et tendresse, il dit son empathie pour les petites gens, les villageois de Scanno, les paysans figés dans l’éternité, les séminaristes jouant dans la neige, les personnes âgées à l’hospice où travaillait sa mère.
Une œuvre onirique comme une ode à l’Italie éternelle, comme un poème aux blessures de la vie...