Présentation

France
Michel-Vanden-Eeckhoudt.jpg
Il y avait du surréalisme, de l’étrangeté, des pieds de nez parfois grinçants dans les photos du Belge Michel Vanden Eeckhoudt qui nous a quitté en 2015. Ses clichés d’animaux en noir et blanc, pris dans des zoos, ne sont ni misérabilistes ni sentimentaux. Ils traitent de front la question de l’enfermement, et mettent au même niveau les bêtes et les hommes qui semblent, malgré les clins d’œil pleins d’humour, unis dans la même existence lugubre. On passe dès lors du sourire à une sorte d’accablement. L’animal nous regarde avec une expression douloureuse et semble nous interpeller, impuissant : « Rendez-moi la liberté… »