Présentation

États-Unis - Née en 1977
Le miel des Dieux

Dans la culture Maya, les apiculteurs pensent que les abeilles sont un cadeau du dieu Ah Muzen Cab et agissent comme un lien vers le monde des esprits. Pendant des siècles, ces insectes ont fait de la péninsule du Yucatán la première région productrice de miel au monde. En 2011, le gouvernement mexicain a commencé à offrir des subventions pour permettre aux fermiers d’utiliser des OGM afin d'augmenter la production de soja. En conséquence, depuis plusieurs années, les ruches disparaissent ou sont contaminées par les pesticides utilisés à foison par certains agriculteurs, principalement des familles mennonites, ces chrétiens anabaptistes pourtant réfractaires au progrès technologique. Deux mondes s’opposent dans deux conceptions de la tradition et de la ruralité. Déjà primée par un World Press Photo pour ce travail au long cours qu’elle a débuté en 2016, la photographe américaine Nadia Shira Cohen raconte l’une de ces histoires où la course au profit et à la surexploitation des sols déclenche une chute de dominos qui, inéluctablement, entraîne des conséquences irréversibles sur la faune, la flore et l’écosystème tout entier.

Nadia Shira Cohen est la lauréate 2019 du Prix Photo Fondation Yves Rocher en partenariat avec Visa pour l’Image. Une bourse de 8 000 euros lui a été remise pour la réalisation de son travail God’s Honey, présenté pour la première fois dans sa totalité à La Gacilly.

En partenariat avec la Fondation Yves Rocher.
Nadia Shira Cohen_FestivalPhotoLaGacilly2020
Nadia Shira Cohen_FestivalPhotoLaGacilly2020

Exposition

Nadia Shira Cohen_FestivalPhotoLaGacilly2020
Préserver la biodiversité États-Unis - Née en 1977

Dans la culture Maya, les apiculteurs pensent que les abeilles sont un cadeau du dieu Ah Muzen Cab et agissent comme un lien vers le monde des esprits. Pendant des siècles, ces insectes ont fait de la péninsule du Yucatán la première région productrice de miel au monde. En 2011, le gouvernement mexicain a commencé à offrir des subventions pour permettre aux fermiers d’utiliser des OGM afin d'augmenter la production de soja. En conséquence, depuis plusieurs années, les ruches disparaissent ou sont contaminées par les pesticides utilisés à foison par certains agriculteurs, principalement des familles mennonites, ces chrétiens anabaptistes pourtant réfractaires au progrès technologique. Deux mondes s’opposent dans deux conceptions de la tradition et de la ruralité. Déjà primée par un World Press Photo pour ce travail au long cours qu’elle a débuté en 2016, la photographe américaine Nadia Shira Cohen raconte l’une de ces histoires où la course au profit et à la surexploitation des sols déclenche une chute de dominos qui, inéluctablement, entraîne des conséquences irréversibles sur la faune, la flore et l’écosystème tout entier.

Nadia Shira Cohen est la lauréate 2019 du Prix Photo Fondation Yves Rocher en partenariat avec Visa pour l’Image. Une bourse de 8 000 euros lui a été remise pour la réalisation de son travail God’s Honey, présenté pour la première fois dans sa totalité à La Gacilly.

En partenariat avec la Fondation Yves Rocher.