Présentation

France
arton184.jpg
La vache a longtemps tenu une place particulière pour l’espèce humaine, que ce soit dans les peintures rupestres préhistoriques, dans les religions asiatiques, ou encore dans la mythologie grecque.

Par son projet, unique et insolite, Ursula Böhmer traite la question de la représentation de la vache, entre nature mythique et systématisme documentaire.

Sur une période de 10 ans, elle a arpenté 25 pays européens, avec l’intention de photographier différentes races, souvent menacées d’extinction, dans leur propre contexte géographique et climatique, qui a façonné les caractéristiques de leur physionomie. Elle a ainsi rapporté quelques 80 portraits de bovins.
Cependant, malgré l’aspect systématique de son projet, la vache ne se trouve jamais réduite au simple état d’objet d’étude, mais se fait acteur dans un processus de communication centré sur le regard échangé.

Ainsi, l’effet de vis à vis, l’échange du regard entre l’observateur et l’animal, devient-t-il le motif déterminant de ce travail photographique d’Ursula Böhmer.