Présentation

Photographe animalier émérite, Vincent Munier est spécialisé dans la photographie
hivernale. Ses reportages sur les animaux du froid, comme les buffles musqués, sont reconnus dans ce milieu spécialisé. Nikon l’a d’ailleurs choisi pour tester l’un de ses appareils dans des conditions de basse lumière.

Erik Sampers rejoint très vite le journal l’Equipe. Il deviendra éditeur photo à Gamma avant de rejoindre le staff de l’agence en 1989. Il dirigera par la suite le service photo de Terre Sauvage Magazine avant de reprendre ses boitiers pour ses sujets de prédilection : l’aventure au long cours.

Le Kamtchatka est une péninsule volcanique à l'Est de la Russie après la Sibérie, uniquement accessible par mer ou par air. Autrefois les déplacements se faisaient en hiver sur les fleuves gelés avec des attelages de traîneaux de chiens ou de rennes.

La vallée centrale et le fleuve Kamtchatka sont bordés par deux larges chaînes d'environ 160 volcans dont 29 sont encore actifs, et au centre, il y a la seule vallée de geysers de l'ensemble de la plaque eurasienne.
La péninsule du Kamtchatka est l'une des dernières vastes étendues du monde à l'état naturel qui offre une biodiversité inestimable : la taïga et les prairies de la péninsule figurent sur la liste Global 2004 établie par le fond mondial de la nature (UICN).

Le patrimoine naturel du Kamtchatka est donc d'un intérêt majeur pour la conservation de la biodiversité de la planète entière.

Avec approximativement 10 000 individus, le Kamtchatka possède la plus forte densité mondiale d'ours bruns. On trouve également la zibeline ainsi qu'un grand nombre de mouflons des neiges et des rennes sauvages, que les Évènes et Koriaks ont semi-domestiqués. La péninsule constitue aussi la plus grande frayère de saumons au monde avec huit espèces différentes présentes.

Sur le plan de la flore et des paysages il faut distinguer les zones basses : la Taïga, forêt de bouleaux et mélèzes, les zones d'altitude : la Toundra, dominée par des arbustes bas riches en petits fruits, prédilection des ours, et par les lichens, nourriture des rennes.

L'activité volcanique de cette péninsule (ceinture de feu du Pacifique), une des plus actives de la planète, provoque de profonds bouleversements qui induisent des paysages et des peuplements botaniques très spécifiques qui prennent des couleurs de jaunes et de rouges éclatant à l'automne.

À l'automne 2006 une expédition « Yves Rocher » a exploré le Kamtchatka. Deux photographes Érik Sampers et Vincent Munier nous apportent leurs regards croisés.


arton130.jpg
France