Aglaé_Bory_FestivalPhotoLaGacilly2021

Aglaé Bory, lauréate de la Résidence Ruralité(s) 2021

France - Née en 1978
Les horizons, cartographie des possibles

Aglaé Bory fait partie de cette nouvelle génération de photographe qui place l’humain au cœur de son travail photographique. Cette artiste s’affranchit des codes de la photographie humaniste en développant une esthétique et des fictions qui prennent appui sur une démarche documentaire. L’histoire qu’elle nous raconte n’appartient plus aux personnages de ses images. Elle se l’approprie et la réinvente par ses compositions et les surimpressions narratives qui se jouent dans ses photographies.  Dans ce travail réalisé au cours d’une résidence de création à La Gacilly, Aglaé Bory interroge l’espace intime et poétique de l’horizon. Insaisissable et pourtant omniprésent dans nos paysages, l’horizon est cette ligne mouvante, ce point de convergence de nos regards et de nos pensées mais également cette ligne de démarcation entre le visible et l’invisible. Pensée comme une installation, cette série aborde la verticalité de l’horizon, de celui qui regarde ou qui est regardé. Ce parti pris photographique interroge nos façons d’habiter un monde partagé et pluriel à la fois. « Nous avons besoin plus que jamais d’horizons partagés. Nous faisons des images pour créer du sens, pour réinventer les liens qui fondent une société, pour nous redonner des horizons communs, une identité en mouvement et pour ainsi faire histoire. » En vivant au cœur de ces paysages et en rencontrant celles et ceux qui l’habitent, qui les travaillent, qui les rêvent, Aglaé Bory nous donne à voir, à imaginer l’infini des possibles de nos ruralités.

En collaboration avec Les Champs Libres à Rennes, l’association du Festival Photo La Gacilly a développé un programme de résidence sur la thématique des ruralité(s) pour permettre à un·e photographe de travailler à l’écriture et à la production d’une création sur un temps long. La série photographique sera présente simultanément aux Champs Libres.

Ce programme de résidence bénéficie du soutien financier de la Région Bretagne et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne avec la participation de l’Oust à Brocéliande Communauté.

© Jean-Michel Niron / Galerie Le Garage Festival Photo La Gacilly 2020

UNE ASSOCIATION ENGAGÉE AUPRÈS DES AUTEURS

Revendiquant depuis sa création en 2004 son soutien auprès des artistes pour leur production, diffusion et rémunération, le Festival Photo La Gacilly développe chaque année un programme de soutien à la création. Ce programme se traduit notamment par une commande photographique réalisée depuis plus de 10 ans avec le Conseil Départemental du Morbihan mais également depuis 2015 par un concours destiné à la jeune photographie humaniste et environnementale dans le cadre d’une collaboration avec Fisheye.

L’association développe également ponctuellement des dispositifs de résidence de création pour permettre à un.e photographe de travailler sur un temps long à l’écriture et à la production d’une création sur des sujets au cœur du projet associatif du Festival Photo La Gacilly.

© Jean-Michel Niron / Galerie Rue Saint-Vincent Photo La Gacilly 2020

RURALITÉ(S), UNE RÉSIDENCE DE CRÉATION

De la paysannerie à l’agriculture moderne, des lavoirs aux machines à laver, c’est plus d’un siècle de transformations démographiques, géographiques, mais aussi culturelles qui en quelques générations opèrent une fulgurante métamorphose des campagnes en France.  À l’exode rural du XIXe siècle et son pendant du "retour à la terre" dans les années 70, des néo-ruraux désirant expérimenter de nouvelles formes sociales et un esprit utopique, s’ajoute aujourd’hui le mouvement pendulaire de toutes les personnes qui vivent les deux réalités, rurale et urbaine, en faisant quotidiennement la navette de leur domicile à leur travail. L’étalement progressif des villes créant une péri-urbanité rend plus floues encore les frontières entre ces territoires.

Ces transformations anciennes ou en cours, font de l’espace rural un lieu où différentes réalités se croisent et se superposent.  Le vieillissement de la population, la disparition des lieux de socialisation, le désengagement progressif de l’état, les déserts médicaux sont des réalités concrètes. Le sentiment de marginalisation, de provincialisation coexiste avec la fierté d’appartenir à un terroir et à une culture singulière bien vivante. Parallèlement depuis une vingtaine d’années on observe à nouveau un mouvement de retour vers ces territoires ; "renaissance rurale" pour les uns, ou "gentrification rurale" pour les autres, des citadins choisissent à nouveau de s’installer durablement dans ces espaces, ils y greffent de nouvelles visions, de nouvelles façons d’appréhender le paysage.

Ces différentes sociologies des habitants de ces territoires créent une nouvelle entité culturelle imprévisible, hybride, infiniment fertile, qui résiste à toute typologie.

De nouvelles façons d’habiter l’espace rural et d’y projeter un imaginaire s’organisent.

Afin d'interroger plus profondément ces questions via le médium photographique, l’association du Festival Photo La Gacilly souhaite mettre en œuvre une résidence de création confrontant différents regards et disciplines. L’objet de cette résidence photographique est de participer à faire apparaître les contours de ces ruralités qui s’inventent, d’en cartographier les possibles, d'en rendre visible la vitalité.

En collaboration avec le Musée de Bretagne aux Champs Libres, à Rennes, ce projet de résidence s’envisage comme un acte de redécouverte et de questionnement photographique de nos territoires ruraux et des bouleversements qui les traversent.

© Jean-Michel Niron / Galerie Chemin des libellules La Gacilly 2020

UNE RÉSIDENCE DE CRÉATION ET DE COLLABORATION

Une résidence de création mise en œuvre par le Festival Photo La Gacilly en collaboration avec les Champs Libres à Rennes. Ce programme bénéficie du soutien financier de la Région Bretagne et de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne et est réalisé avec le concours de L’Oust à Brocéliande Communauté avec une dotation totale de 13 000 €* pour le.la photographe désigné.e par le jury.

Une résidence de création et de production en Janvier et Février 2021. L’artiste bénéficiera d’un logement à La Gacilly et pourra utiliser les espaces de travail de l’association du Festival Photo La Gacilly ;

3 expositions événementielles :

> 2021 pour la 18e édition du Festival Photo La Gacilly et en 2022 pour le Festival Photo La Gacilly-Baden (Autriche)

> 2021 aux Champs Libres à Rennes dans le cadre de la programmation estivale aux côtés de deux expositions monographiques de Stéphane Lavoué et Madeleine de Sinety.

L’acquisition d’un portfolio de 10-15 photographies pour une valeur de 5000€ par le Musée de Bretagne des Champs Libres

• Un programme d’actions culturelles développé pendant le temps de résidence et au cours des temps d’exposition sur le territoire de L’Oust à Brocéliande Communauté.

 

* La dotation de 13 000 €TTC comprend la rémunération de l’artiste pour le temps de création en résidence, ses droits de monstration à La Gacilly, à Baden en Autriche et à Rennes pour les Champs Libres ainsi que les différentes sollicitations pour des actions culturelles et enfin l’acquisition d’un portfolio pour les collections du Musée de Bretagne.

DÉROULEMENT DE L’APPEL À CANDIDATURE

Afin de laisser la parole à l’artiste et ne pas enfermer le sujet qui par nature évoque une complexité de sens et de sujets de recherche autant que d’approches plastiques et esthétiques de restitution, l’association du Festival Photo La Gacilly en accord avec les partenaires du projet a souhaité solliciter un.e photographe au travers d’un appel à candidature ouvert jusqu’au

30 novembre 2020 minuit.

 

Un jury organisé début décembre désignera l’artiste retenu. Ce jury paritaire est composé de :

• Auguste Coudray, Président du Festival Photo La Gacilly

• Stéphanie Retière-Secret, Directrice du Festival Photo La Gacilly

• Céline Chanas, Directrice du Musée de Bretagne

• Yves-Marie Guivarch, Chargé de programmation aux Champs Libres

• Stéphane Lavoué, photographe

Critères d’éligibilité

• Photographe domicilié.e en France

• Disponible pour le temps de résidence organisé en janvier et février 2021

• Permis de conduire exigé compte tenu de la situation géographique du lieu de résidence (La Gacilly)

***

 

DOSSIER DE CANDIDATURE

 

Les photographes souhaitant se porter candidat sont invité.e.s à adresser avant le 30 novembre 2020 minuit à l’adresse email :

contact@festivalphoto-lagacilly.com

 

• Une note d’intention précisant l’approche et le sujet que l’artiste développera au cours de cette résidence de création

• Un portfolio illustrant son écriture et ses sujets de recherche photographique

• Un CV