Présentation

Royaume-Uni - Né en 1964
The empty world

« Sur cette terre, une ombre tombe, à travers une terre ravagée ». Une seule phrase ne suffisait pas à Nick Brandt. Composée du titre de ses trois premiers ouvrages, On This Earth, A Shadow Falls, Across the Ravaged Land*, il alertait déjà le monde des dangers de la chasse et du braconnage sur la faune sauvage d’Afrique, qu’il défend à travers son engagement et son ONG, Big Life Foundation.
Malgré certaines avancées réalisées dans le domaine de la conservation – comme la fermeture du marché de l’ivoire en Chine –, le photographe poursuit son combat. Avec This Empty World, il dénonce l’urbanisation galopante qui entraîne la perte d’habitats naturels pour les animaux : la principale menace, aujourd’hui, qui pèse sur les écosystèmes. Dans des photographies où la dystopie tutoie le surréalisme, des éléphants, des rhinocéros, des lionnes et des girafes errent sans but au milieu de décors créés de toute pièce par Nick Brandt et ses équipes. Des images réalisées sans autre trucage que celui de la superposition de deux clichés. Un travail qui ressemble à son auteur : ambitieux, engagé et visionnaire. Cette nouvelle monographie, que Nick Brandt a réalisée pour la première fois en couleur, illustre de façon frappante un monde dans lequel, submergé par le développement humain en fuite, les animaux n’ont plus de place pour survivre. Une œuvre qui nous interroge sur le devenir du monde.

GARAGE
Publication de référence : This Empty World, Thames & Hudson, 2019.

* Sur Cette Terre,
Une Ombre Tombe,
À travers la Terre Ravagée
Nick_Brandt_FestivalPhotoLaGacilly2021

Exposition

Nick_Brandt__FestivalPhotoLaGacilly2021
Le monde de demain « Sur cette terre, une ombre tombe, à travers une terre ravagée ». Une seule phrase ne suffisait pas à Nick Brandt. Composée du titre de ses trois premiers ouvrages, On This Earth, A Shadow Falls, Across the Ravaged Land, il alertait déjà le monde des dangers de la chasse et du braconnage sur la faune sauvage d’Afrique, qu’il défend à travers son engagement et son ONG, Big Life Foundation.
Malgré certaines avancées réalisées dans le domaine de la conservation – comme la fermeture du marché de l’ivoire en Chine –, le photographe poursuit son combat. Avec This Empty World, il dénonce l’urbanisation galopante qui entraîne la perte d’habitats naturels pour les animaux : la principale menace, aujourd’hui, qui pèse sur les écosystèmes. Dans des photographies où la dystopie tutoie le surréalisme, des éléphants, des rhinocéros, des lionnes et des girafes errent sans but au milieu de décors créés de toute pièce par Nick Brandt et ses équipes. Des images réalisées sans autre trucage que celui de la superposition de deux clichés. Un travail qui ressemble à son auteur : ambitieux, engagé et visionnaire. Cette nouvelle monographie, que Nick Brandt a réalisée pour la première fois en couleur, illustre de façon frappante un monde dans lequel, submergé par le développement humain en fuite, les animaux n’ont plus de place pour survivre. Une œuvre qui nous interroge sur le devenir du monde.

GARAGE