Alexander Andrews appareil photo main
Imane_Djamil_FestivalPhotoLaGacilly2021

PRIX NOUVELLES ÉCRITURES DE LA PHOTOGRAPHIE ENVIRONNEMENTALE 2021

Pour cette édition 2021, le Prix s’affirme et s’affranchit de thématique annuelle pour mieux s’ancrer dans l’actualité et récompenser les « Nouvelles écritures de la photographie environnementale ».

Depuis sa création en 2004, le Festival Photo La Gacilly s’engage auprès des photographes pour leur diffusion et leur rémunération et met l’environnement au cœur de sa programmation. Chaque année, plus de 300.000 personnes y découvrent les travaux photographiques d’artistes français et internationaux, au sein d’un festival gratuit et en plein air.

Témoins privilégiés des grands bouleversements sociétaux et environnementaux, les photographes développent notre représentation de l’environnement et motivent très souvent l’évolution de nos comportements par leurs sujets, leur approche et leur esthétique.

Convaincu du rôle de la photographie dans ce qui est le plus grand défi collectif de notre époque, le Festival Photo La Gacilly adresse ce Prix aux photographes professionnels ou en voie de professionnalisation, quelle que soit l’approche photographique développée – plastique, documentaire, ou photojournalistique.

Cette année le jury, composé de membres des équipes du Festival Photo La Gacilly et de Fisheye, accueillait comme regards invités Aglaé Bory, photographe, et Tess Raimbeau, iconographe à Libération.

Les trois lauréat·e·s, Imane Djamil, Florence Goupil et Brieuc Weulersse développent des écritures contemporaines et des approches variées mais complémentaires des enjeux liant l’Humain à son environnement. Leurs travaux, au Maroc, au Pérou et en Belgique, au travers de la fiction et du documentaire, partagent ce questionnement commun sur les conséquences et les solutions du défi écologique.

Ce prix est organisé en collaboration avec Fisheye et avec le soutien du laboratoire Agelia.

 

© David Bart / Lauréat du concours Fisheye Festival Photo La Gacilly en 2020

"CLIMAT ET PHOTOGRAPHIE, L'ENGAGEMENT D’UNE EPOQUE "CONCOURS 2020 FISHEYE - LA GACILLY PHOTO

En 2020, pour la 5e année consécutive, le Festival Photo La Gacilly et Fisheye Magazine s’est associé et engagé pour la jeune photographie humaniste et environnementale au travers de cet appel à candidatures visant à mettre en lumière une nouvelle génération de photographes. 

La protection de l'environnement est au cœur du Festival Photo La Gacilly (Bretagne – Morbihan) depuis sa création en 2004. Chaque année, au travers des expositions et de la programmation événementielle, plus de 300 000 visiteurs découvrent des écritures photographiques d’artistes français et internationaux sur les grands enjeux écologiques et sociétaux de notre époque. 

A l’occasion de la 17ème édition du 1er juin au 30 septembre 2020, le festival et Fisheye ont souhaité mettre en avant ceux qui s'engagent pour la planète. Partout dans le Monde, une nouvelle génération s'organise au travers de grands mouvements, à l'image de Youth for Climate, avec une connaissance inédite de l'écologie. Nombreux sont ceux qui changent leurs modes de vies, favorisent l’auto-suffisance, le partage et réduisent leur consommation pour limiter leur impact. D'autres optent pour l’activisme et le militantisme au travers de blocages de grands sites polluants ou contre des projets destructeurs de la faune et de la flore. Enfin pour certains, l'environnement est un combat quotidien pour la survie d’un territoire et d’une culture. 

Les 3 lauréats du concours 2020 étaient David Bart, Coline Jourdan et Sébastien Leban.

Un concours mis en oeuvre en collaboration avec Fisheye, grâce au soutien d'Agelia pour la réalisation de l'exposition et en partenariat avec fotofever.

© Julie Hascoet

Rétrospective concours Fisheye x Festival Photo La Gacilly 2020

En abordant les grands sujets de société dans une approche artistique et esthétique, croisant le photo-reportage et la photographie contemporaine, le Festival Photo La Gacilly illustre depuis 18 ans les grands enjeux environnementaux et sociétaux. Témoins privilégiés de ces grands bouleversements, les photographes sont en première ligne pour alerter sur l’état du monde. De leur travail, nous gardons tous en mémoire des images fortes, marquantes, qui illustrent cette crise planétaire, conditionnent notre représentation de l’environnement et motivent très souvent l’évolution de nos comportements.


Pendant 5 ans, le Festival Photo La Gacilly et Fisheye se sont engagés pour la jeune photographie humaniste et environnementale au travers de cet appel à candidatures visant à mettre en lumière une nouvelle génération de photographes. Ils apportent un regard nouveau et réinventent l’iconographie de l’environnement et de l’engagement. C’est l’ambition de ce concours porté par le Festival : accompagner cette nouvelle génération d’auteurs et questionner avec eux la représentation de ces enjeux climatiques et humains [...]. Lire la suite

 

Charles Delcourt

" NOUVELLES FRONTIERES " CONCOURS 2019 FISHEYE - LA GACILLY PHOTO

Le Festival Photo La Gacilly et Fisheye se sont associés pour l’édition 2019 et ont lancé un appel à candidatures autour de la thématique « Nouvelles frontières ». 

En abordant les grands sujets de société dans une approche artistique et esthétique, croisant le photoreportage et la photographie contemporaine, le Festival Photo La Gacilly illustre depuis 18 ans les grands enjeux environnementaux et sociétaux liés à la mondialisation. Le Festival Photo La Gacilly s’internationalise depuis 2018 et s’exporte à Baden, en Autriche. Ainsi les photographes sélectionnés en 2019 ont vu leur exposition circuler en 2020 au Festival La Gacilly-Baden réunissant au total plus de 500 000 visiteurs sur les deux festivals cumulés.

Pour cette édition 2019, Fisheye s'est associé au Festival La Gacilly afin de questionner notre monde et nos modes de vie. Ensemble, ils ont lancé un appel à candidatures à destination de jeunes photographes humanistes et environnementaux, autour de la thématique Nouvelles frontières.

Nouvelles frontières, s'adressaient à cette génération d’artistes questionnant par de nouvelles écritures, le monde de demain, autour de thématiques qui sont chères au Festival : l’environnement, le rôle des nouvelles technologies, la question de la ruralité dans un urbanisme croissant, le devenir des territoires …

Les 3 lauréats du concours 2019 étaient Charles Delcourt, Marine Lécuyer et Julien Mauve.

" Empreintes" - 3 ème édition - 2018 du Concours Fisheye La Gacilly Photo

Depuis 2016 et en partenariat avec Fisheye, le Festival Photo La Gacilly ouvre ses portes à la photographie émergente, réaffirmant son soutien à la création photographique contemporaine et son engagement en faveur de la préservation de l'environnement.

Le jury, composé de membres de la rédaction de Fisheye Magazine, de membres de l'équipe du Festival et d'un photographe parrain de la galerie photographie émergente (Edouard Elias pour le concours 2018), ont sélectionné parmi plus de 400 dossiers reçus, trois talents dont les travaux sont présentés dans le cadre de la programmation du Festival Photo La Gacilly, mais aussi à Arles au sein de la galerie Fisheye durant les Rencontres photographiques.

Fidèle à son ADN en faveur de la préservation de l'environnement, le festival a cette année invité les candidats à réfléchir sur la thématique de/des « Empreinte(s) ». Un vaste sujet sur l’impact écologique de l’homme sur son territoire, sur la planète. Questionner les Empreinte(s) c’est aussi réfléchir à la place de la photographie comme média : la photo, outil durable ?

Les 3 lauréates du concours 2018 étaient Laëtitia Vançon, Andrea Mantovani et Joséphine Brueder.

© Sébastien Leban / Lauréat du concours Fisheye Festival Photo La Gacilly en 2020

APPEL À CANDIDATURE 2021

CET APPEL À CANDIDATURE 2021 EST DÉSORMAIS CLÔTURÉ

Une pré-sélection a permis de faire émerger 12 propositions qui ont été annoncées sur nos réseaux puis soumises à un jury professionnel paritaire composé de :

Stéphanie Retière-Secret, Directrice du Festival Photo La Gacilly

Cyril Drouhet, Commissaire d’exposition du Festival Photo La Gacilly, Rédacteur en chef photo du Figaro Magazine

Bastien Duval, Coordinateur du Prix Nouvelles écritures de la photographie environnementale

Éric Karsenty, Rédacteur en chef de Fisheye Magazine 

Anaïs Viand, Rédactrice en chef de Fisheye Magazine – web

Jehan de Bujadoux, Directeur de la Fisheye Gallery

Tess Raimbeau, Iconographe à Libération

Aglaé Bory, Photographe

LES 3 LAURÉAT·E·S DÉSIGNÉ·E·S PAR LE JURY ONT ÉTÉ ANNONCÉ·E·S FIN FÉVRIER ET BÉNÉFICIENT

• d’un accompagnement pendant deux ans par le Festival Photo La Gacilly,

• d’une exposition personnelle produite et rémunérée au Festival Photo La Gacilly 2021, et d’une invitation au week-end inaugural : voyage de presse, événements VIP, rencontres scolaires et grand public,

• d’un accompagnement sur l’intégration au marché de l’art par la Fisheye Gallery d’Arles,

• d’un abonnement d’un an à Fisheye Magazine,

• d’une mise en avant régulière des projets initiés durant l’année sur le site du Festival Photo La Gacilly et de Fisheye,

• d’une exposition produite et rémunérée au Festival Photo La Gacilly-Baden en Autriche en 2022 (avec invitation au week-end inaugural).

 

******

PARTICIPATION ET CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ

Ce Prix vise à mettre en lumière une nouvelle génération de photographes. Il s’adresse donc à des photographes en début de parcours professionnel sans condition d’âge ou de nationalité.
La participation est libre et gratuite.

• Envoyer une série de 10 à 20 photographies regroupées au sein d'un seul PDF lors de l'inscription via le formulaire en ligne.

• 1 série par dossier photographe (réalisée au cours des 3 dernières années) n'ayant pas fait l'objet d'une publication majeure ou d'une monographie dans un lieu de diffusion ou festival d'importance nationale. Un·e photographe peut candidater au travers de plusieurs séries.

 

Mail concernant les questions pratiques : prix@festivalphoto-lagacilly.com

Attention l'inscription des candidatures se fait via le formulaire d'inscription, lien ci-dessous.

 

******